Rechercher

Avril 2022 - Mise à jour du marché: des prévisions alarmantes

Dernière mise à jour : 12 avr.


La prochaine rencontre de la Banque du Canada arrive à grands pas. Le 13 avril prochain, la Banque du Canada devra annoncer si elle baisse, maintient ou augmente son taux directeur.

Je ne tournerai pas autour du pot, toutes les grandes banques canadiennes prédisent et demandent qu'il y ait une hausse du taux directeur. De plus, la majorité des économistes prévoient que la Banque annoncera une augmentation de 0.50% de son taux. Voici comment réagir si une telle situation se produit.


La situation économique actuelle


D'abord, il faut comprendre que la situation économique courante est exceptionnelle. Il y a quelques mois à peine, on prévoyait des hausses beaucoup plus raisonnables que celles attendues en date d'aujourd'hui. Certes, une poignée d'économistes prédisaient déjà un scénario où la Banque du Canada serait forcée d'augmenter le taux directeur jusqu'à 8 fois en 2022, mais ce n'était pas une opinion générale. De plus, les raisons qui supportaient leurs prévisions n'étaient pas celles qui font maintenant hausser les taux. Aujourd'hui, avec l'inflation qui continue de monter dans plusieurs secteurs d'activité économique, dont l'immobilier, la pression des banques canadiennes sur la Banque centrale est plus forte que jamais. Le taux directeur augmentera-t-il réellement de 0.50% en avril? En tant que bénéficiaire de deux prêts à taux variable, je ne l'espère pas, mais il faut s'y préparer.


L'impact


Pour tous ceux qui ont présentement un prêt hypothécaire à taux fixe, ça ne change absolument rien tant que vous n'atteignez pas la fin de votre terme.


Si votre prêt hypothécaire est à taux variable, mais avec paiement fixe, votre mensualité ne changera pas, mais vous rembourserez moins de capital sur chaque versement.


Pour ceux qui ont un prêt hypothécaire à taux variable avec paiement variable, l'impact d'une augmentation de 0.50% sur un amortissement de 25 ans est d'un peu moins de 24$ par mois par tranche de 100 000$ de financement restant. Pour un prêt de 400 000$, on parle donc d'une augmentation de près de 100$ mensuellement.


Comment s'y préparer


Normalement, si votre financement hypothécaire est à taux variable, votre spécialiste hypothécaire devrait vous avoir expliqué une stratégie qui consiste à préparer votre budget en considérant un taux plus élevé. Personnellement, je conseille de budgéter l'équivalent d'un paiement au plus élevé entre le taux fixe 5 ans disponible au moment où vous avez choisi votre taux variable ou 3% d'intérêt, de sorte que vous puissiez épargner un coussin avant que le taux variable ne dépasse ce dit taux. Le taux variable étant pour plusieurs sous la barre du 2% en date d'aujourd'hui, il y a encore de bonnes économies à réaliser avant que le taux ne dépasse la barre du 3%. Néanmoins, gardez en tête qu'avec la situation économique actuelle, il est possible que votre taux augmente plus rapidement qu'espéré. Il est donc important que vous révisiez votre budget et que vous adaptiez celui-ci avant qu'il ne soit trop tard. Si celui-ci vous le permet, ajoutez un montant supplémentaire dans votre compte de prévoyance dès maintenant. Je vous suggère de mettre de côté un montant supplémentaire de 25$ par tranche de 100 000$ de financement.


Convertir au taux fixe: est-ce une bonne idée?


Le taux fixe du jour tourne autour de 3.84% pour un prêt assuré avec un terme de 5 ans. Supposons qu'il ne vous reste que quelques années à votre terme, les taux fixes sont présentement élevés pour tous les termes, même le 1 an (présentement disponible à un taux légèrement sous la barre du 3% avec quelques prêteurs). Il y a maintenant un écart plus important que durant les deux dernières années entre le taux variable et le taux fixe. Vous pouvez facilement calculer un écart de 2% entre les deux produits sur un terme de 5 ans. Posez-vous la question: êtes-vous prêt à subir maintenant une telle hausse pour vous assurer un taux qui restera élevé jusqu'à la fin de votre terme, et ce, sans possibilité de redescendre, à moins que vous absorbiez une pénalité exorbitante? Rappelez-vous que si vous avez choisi de contracter un prêt à taux variable, c'est d'abord et avant tout pour rester flexible et ne pas avoir à assumer ce type de pénalité si vous ne vous rendez pas au bout de votre terme.


Nouvel acheteur: taux fixe ou variable?


Si vous avez bien suivi, vous comprendrez que l'écart entre le taux fixe et le taux variable s'est encore une fois creusé. Nous sommes présentement à 2% de différence, ce qui correspond à huit hausses de 0.25% du taux directeur avant d'arriver au taux fixe 5 ans du jour. Pour quelqu'un qui n'a pas de taux garanti depuis janvier ou février dernier, le taux variable reste à mon avis la meilleure option versus un taux fixe à "long terme". Cependant, si vous n'êtes pas confortable avec le taux variable, je vous suggère de choisir un taux fixe à plus court terme, idéalement 2 ans. Pourquoi deux ans? Je l'explique dans une publication antérieur. Dans un contexte économique instable comme celui que nous vivons actuellement, il peut être rassurant de contracter un prêt à taux fixe, mais il est important qu'il ne soit pas trop long, car si une chute des taux se produisait dans les prochaines années, on ne veut pas être pris à payer un taux beaucoup au-dessus du marché durant une longue période. Si vous étiez à taux fixe lorsque la pandémie à débuté en mars 2020, vous comprenez à quoi je fais référence. Vous avez probablement été restreint d'épargner des milliers de dollars en conservant votre taux fixe jusqu'à son échéance. En sélectionnant un taux fixe de deux ans, on s'assure un taux moins élevé que pour les termes plus longs, tout en ayant la possibilité de changer de produit à court terme.


Conclusion


Il est plus important que jamais de bien préparer son budget tout en restant flexible, car il est très difficile de prévoir ce que l'avenir nous réserve. La flexibilité de son prêt hypothécaire est ce qui vous permettra d'économiser le plus d'argent durant la vie de votre hypothèque. Si la hausse des taux vous inquiète, n'oubliez pas que si vous avez obtenu un financement hypothécaire durant les dernières années, vous avez été qualifié à un taux de 4.79% ou 5,25%. Vous seriez donc censé être en mesure de supporter une hausse de vos versements d'hypothèque reflétée par le taux auquel vous avez été préqualifié. Je ne vous dis pas que ce sera plaisant, mais, avec la bonne stratégie, je ne doute pas que vous y arriverez.


Astuce


Si votre budget est serré et que l'augmentation de votre taux d'intérêt vous inquiète, accordez un ordre de priorité aux différents éléments qui le composent. Coupez en totalité ou en partie, tout dépendamment de votre capacité à payer, dans les aspects moins essentiels tel que les restaurants, les repas préparés pour vous, l'alcool, etc. Faites des soirées à la maison avec vos amis au lieu de sortir. En cherchant à travers vos dépenses celles qui sont superflues, vous devriez être en mesure d'épargner l'équivalent des éventuelles augmentations de vos paiements et vous libérer du stress causé par celles-ci. Si vous ne savez pas comment déterminer quelles sont vos dépenses non-essentielles, je vous suggère de consulter vos relevés de carte de crédit et de compte bancaire des 12 derniers mois et vous pourrez soulever les dépenses exagérées afin de pouvoir les restreindre dès maintenant.


200 vues