Rechercher

Taux variable à paiement fixe: préparez-vous à l'augmentation de vos paiements

Dernière mise à jour : 30 sept.


Important: j'ai écrit un article plus récent qui donne des réponses plus précises en ce qui a trait à l'augmentation des taux variables à paiement fixe. Je vous invite à lire d'abord cet article pour ensuite lire le deuxième article.


Cet article s'adresse spécifiquement à ceux qui ont un prêt hypothécaire avec un taux variable à paiement fixe. Ça fait déjà un bon moment que je donne comme conseil de ne pas se contenter de faire les paiements minimum lorsque votre prêt est à taux variable et que les paiements restent fixe. Et bien, pour ceux qui n'ont pas encore suivi ce conseil, voici un dernier avertissement, car cette suggestion est plus pertinente que jamais.


Le seuil critique


Depuis mars dernier, le taux directeur a subit 2.25% d'augmentation. Lorsque le taux augmente et que le paiement reste fixe, ça a pour effet de diminuer la portion "capital remboursé" et d'augmenter la portion "intérêt payé". Les hausses des derniers mois ont rendu presque nulle la portion du remboursement de capital sur chaque paiement. Ce qui nous amène à nous poser la question: qu'arrive-t-il lorsque le paiement minimum n'est plus suffisant pour couvrir la portion intérêt du prêt?


Lorsque cette situation arrive, ça signifie qu'on a atteint le seuil critique du prêt. Chaque prêteur offrant un taux variable à taux fixe a sa façon de déterminer quel est le seuil critique pour un prêt hypothécaire donné, certains étant moins permissifs que d'autres. Pour avoir une idée de quel pourrait être votre seuil critique, vous pouvez vous référer au contrat de prêt que vous avez signé avec votre créancier ou, idéalement, vous devriez communiquer avec le service à la clientèle de votre institution prêteuse et demander quel est-il. Si vous avez augmentez vos paiements par vous-même depuis la signature de votre contrat, votre seuil critique sera supérieur à celui du paiement minimum.


Pourquoi maintenant?


La raison pourquoi j'écris un article spécifiquement sur ce sujet ce mois-ci est que pour tous ceux qui se sont contentés de faire les versements minimum sur leur prêt hypothécaire et qui ont opté pour un taux variable à paiement fixe à des taux exceptionnellement bas durant la pandémie, vous êtes à probablement une augmentation du taux directeur ou deux d'atteindre votre seuil critique. Ce qui signifie qu'il est possible qu'en septembre ou octobre prochain vous atteigniez ce seuil.


Que faire?


La solution est simple: vous devez augmenter vos paiements et ne plus vous limiter aux minimum demandé initialement. Pour ce faire, vous pouvez communiquer avec le service à la clientèle de votre prêteur et demander


de modifier le montant de vos versements. Pour chaque augmentation du taux d'un pourcent, vous devriez considérer augmenter vos paiements de 50$ par mois par tranche de 100 000$. Ce qui signifie que si vous n'avez pas changé une seule fois vos paiements depuis le début des hausses en mars, pour être à jour avec le taux actuel, vous devriez ajouter 112$ par tranche de 100 000$ de prêt à vos versements mensuels.


Qu'arrive-t-il lorsqu'on atteint le seuil critique?


Si vous persistez à ne pas augmenter de manière considérable vos paiements par vous-mêmes, vous serez forcé à prendre une décision. Votre créancier vous remettra un avis vous demandant de transférer votre prêt au taux fixe du jour ou d'augmenter vos paiements d'un montant qu'il considérera suffisant. Si vous n'êtes pas certain du choix que vous devriez prendre, je vous suggère d'en discuter avec votre spécialiste hypothécaire. Il devrait être en mesure de vous aider à prendre la meilleure décision pour vous.


Conclusion


J'aurais aimé, comme vous, pouvoir continuer de bénéficier de taux historiquement bas pour une plus longue période, mais ce n'est pas la réalité que nous vivons. Pour le moment, il est important de prendre les bonnes décisions et de laisser la porte ouverte à de futures opportunités. Restons positifs.


426 vues